La pollinisation par l’abeille : un indicateur de biodiversité

Article mis en ligne le 23 février 2011 par Apicultrice68
Imprimer l'article logo imprimer

La pollinisation correspond à l’échange de pollen en vue de la fécondation de la fleur, donnant le fruit ou la graine.

L’abeille et la biodiversité

abeille pollinisation fleur de pissenlit

En dehors de quelques exceptions, la fleur meurt sans fécondation, annulant ainsi toute possibilité de développer fruits ou graines qui sont pourtant à la base des chaînes alimentaires.

Il faut savoir que l’abeille est très utile à l’agriculture. Son absence pourrait affecter la qualité des récoltes sur plusieurs points :
- aspects,
- forme,
- taille, etc.

Des études ont montré que l’abeille était responsable de plus de 80% des transferts efficaces en matière de pollinisation, les 20 % restants étant accordés aux autres types de pollinisation : vent, autofécondation, autres animaux. [1]

Un autre point très intéressant qui a été soulevé lors d’une étude est le rôle de l’abeille dans la suspension dans l’air du pollen, qui favorise indirectement la pollinisation des plantes. Vous pourrez télécharger cette étude au format PDF, ci-dessous :

PDF - 182.8 ko
Rôle de l’abeille dans la suspension du pollen
Notes :
téléchargements Fichier(s) à télécharger :
  • Rôle de l’abeille dans la suspension du pollen
  • Taille du fichier : 182.8 ko
  • Format : PDF
Le forum
Poser une question ou commenter cet article (pas encore de message)